Prague – Berlin

with 3 commentaires
La route après Prague a été épuisante, moins à cause de la nourriture que de la chaleur qui accable le pays depuis quelques jours. Je ne crois pas être arrivé plus épuisé que je l’étais en arrivant à Litomerice. J’ai du faire à peu près 80 km, mais mon compteur n’en affiche pas la moitié: avec les pavés et les chemins de terre l’ aimant et le boîtier ne fonctionnent plus trop ensemble, et les deux parties ont du jeu.
Chez Peter, après une douche et 2 grands verres d’eau, je commence à me sentir un peu mieux. On part faire un tour dans la ville et pendant qu’ il prend deux demi-bières, je bois deux pintes d’eau, mais la fatigue me rattrape et je suis épuisé au retour. Il est professeur et le lendemain, il me fait rencontrer les meilleurs élèves, en anglais, de 4 ème et 3 ème. La présentation leur plait beaucoup. Moi aussi j’ ai beaucoup aimé cette rencontre et j’ ai trouvé leur niveau en anglais incroyable.DCIM101GOPRO
Je suis donc parti à 12h30, lorsqu’il fait déjà bien chaud… une autre étape épuisante.
À Decin, Romana m’attendait. Je suis arrivé après 20 h, et reparti à 5h30 au petit matin, en même temps qu’elle. Il ne me restait plus que quelques viennoiseries et du pain pour rejoindre Dresde en Allemagne, j’en ai mangé sur la route et tout le reste une fois arrivé.
DCIM101GOPRO
Je suis resté chez Sara, une couch surfeuse, et sa colloc Janne. Le soir, nous sommes allés faire le tour des poubelles de super marchés et, dans une enseigne encore ouverte, une employée nous a surpris. On venait juste d’arriver quand elle est sortie pour fumer une cigarette. Elle a dit très calmement à Sara que nous devions sortir, mais que nous pouvions garder ce que nous avions. J’avais quelques nectarines et je tenais trois ananas par les cheveux. Dans un hôtel, nous avons également trouvé des poubelles pleines dont deux remplies de petits pains.
Nous sommes rentrés à la maison avec des asperges, des abricots, des carottes, etc.
DCIM101GOPRO DCIM101GOPRO
Le lendemain j’ai fait le tour des boulangeries à la fermeture, j’en ai trouvé deux qui ont accepté de me donner quelques morceaux qu’ils auraient jetés, et un commerçant m’a également donné ses fruits abimés en fin de journée.
Le lendemain, je suis parti en direction de Berlin que je devais atteindre trois jours plus tard. Je comptais camper les deux nuits mais j’ai rencontré un cycliste à la retraite qui m’a invité chez lui la deuxième nuit.photo 2
Je mange beaucoup plus qu’en République Tchèque, même plus qu’avant. Après avoir quasiment tout mangé ce que j’avais pour rejoindre Berlin, j’ai dû rechercher un super marché où j’ ai trouvé des bananes, des pêches et plein de petits pains. Je suis bien arrivé à Berlin, malgré la pluie et le vent pratiquement de face. Je continue de manger beaucoup et dois chercher plus souvent de la nourriture. Je resterai quelques jours avant de prendre la route pour la Pologne. J´ai déjà parcouru plus de 3000 kilomètres mais la destination finale était Varsovie, alors je continue.
 photo 1DSC03014 DSC02999

3 réponses

  1. Daniel
    |

    Super aventure Baptiste! Incroyable les quantités de gaspillage alimentaire et on se rend même pas compte! Il faut continuer à montrer ces problèmes et trouver les solutions

  2. Solis
    |

    Hey ! Merci pour ce nouveau récit ! Quelle aventure !
    Bon, toujours cette barbe… ! Je ne sais pas comment tu fais ! LOL !
    A bientôt et que ta route soit pleine de belles rencontres !

  3. odile
    |

    Bonjour,
    La fraîcheur d’aujourd’hui ne me permet pas de manger dehors, aussi je prends plus de temps sur ton blog, vive internet ! Certaines villes sur ton parcours me rappellent des souvenirs : Prague, Dresde, Berlin…
    En espérant que ton projet t’apporte entière satisfaction, bonne continuation et à bientôt sur ton blog.

Répondre