Luxembourg-Bruxelles

with 5 commentaires

 

Chloé & Oliver
Chloé & Oliver
Luxembourg > Belgique
DCIM101GOPRO
Kenny

La frontière de la Belgique se situe à quelques trente kilomètres de Luxembourg ville.

Je suis parti avec beaucoup de provisions, ne sachant pas vraiment à quoi m’attendre en Belgique. N’ayant pas fait beaucoup de vélo les trois jours passés dans la capitale, et ayant

très bien mangé, je n’ai eu aucun problème pour faire avancer mon deux roues, pourtant très chargé. Sur la route, à Neufchateauphoto 2(3) j’ai collecté quelques fruits dans une épicerie.

Dinant

Le soir, je suis arrivé à Libramont Chevigny, et avant d’aller chez le couch surfer, Kenny, j’ai pu récupérer quelques légumes abîmés et une brioche un peu déchiquetée.

Le lendemain matin, je suis parti avant huit heure, car Kenny partait travailler.

Finalement, c’est très bien tombé, car la route était longue et vallonnée: la Belgique, c’est beaucoup moins plat que je ne l’espérais… Comme d’ habitude, j’ai mangé régulièrement des fruits po

DCIM101GOPRO
Entre montée et descente
DCIM101GOPRO
Steph & Simon

ur rester en forme sur le vélo, il me restait aussi quelques cookies du Luxembourg.

Après pratiquement cent kilomètres, j’arrive à Namur, un peu fatigué, et ayant quasiment épuisé mon stock de fruits. Après plusieurs refus, dont ceux de quelques petites ou grandes surfaces, je finis par trouver une petite boutique Bio, où je parviens à obtenir leur poubelle. Ça n’a pas été évident au début; ma requête ne semblait pas vraiment compréhensible et l’employé ne trouvait pas ça raisonnable de me donner les fruits jetés.photo 1(1)photo 1

*

*

*

*

*

*

*

*

Les employés se sont concertés entre eux et je voyais bien qu’ils ne souhaitaient pas vraiment me donner les poubelles sans pour autant identifier la raison qui les ferait dire non catégoriquement. Je me suis permis d’insister et l’ un d’ eux a fini par décrocher la poubelle et me l’ a donnée. Une fois ce cap passé,  il m’ a posé plus de questions sur le projet et paraissait beaucoup plus amusé qu’embêté de m’avoir donné le sac pour me permettre de réaliser mon projet. Au final, les aliments retirés n’étaient pas plus abimés ou pourris que d’habitude, juste un peu trop pour la clientèle. Les Couch surfers du soir les ont appréciés autant que moi. À la fermeture d’un autre endroit, une grande enseigne, un employé me donnera un invendu de la journée.

J’ai passé la soirée et dormi chez Steph et Simon qui partent dans un mois faire le tour du monde.DCIM101GOPRO

Le lendemain, je suis parti vers Bruxelles où j’arriverai quelques heures plus tard.

DSC02958

5 réponses

  1. Dominique H
    |

    Bonjour Baptiste,
    Je te suis très régulièrement par le biais de ton blog que je trouve plutôt bien réalisé.

    Voilà déjà 2 semaines que tu es sur la route,
    je te souhaite une bonne continuation de ton aventure humaine, physique, sans oublier son aspect « philosophique ».

  2. laurence G
    |

    Bonsoir Baptiste, merci pour cette belle aventure que tu nous fait partager au travers de tes récits et tes rencontre. Bon vent sur les routes de Belgique pendant quelques jours

  3. Laurent SELLIER
    |

    Dur dur parfois pour les commerçants de te donner des denrées mis à la poubelles, c’est dommage de voir cela, j’espère que dans les autres pays ils seront un peu plus généreux.
    Bonne nuit et bon courage
    Laurent

  4. Papy Mamy
    |

    Nous te suivons toujours avec beaucoup d’intérêts, même avec un peu d’inquiétude. Bravo et tiens bon mon chéri. Bisous

  5. Nault Patricia
    |

    Bonjour Baptiste, étant moi-même une adepte du vélo et de l’esprit/pèlerinage, je suis de tout coeur avec vous. Je trouve votre projet tellement « vrai » et intelligent que je vous souhaite de réussir tout au long de votre parcours, parcours de vélo et parcours de vie. Je vais suivre votre périple aussi souvent que possible. Good Luck

Répondre