La moitié du chemin

with 5 commentaires

DSC02974

Voilà maintenant 5 semaines que je voyage à travers l’Europe pour essayer de sensibiliser au gaspillage alimentaire. Je n’ai jamais acheté de nourriture, et je refuse que l’on m’en offre, que ce soit une bière ou une pâte de fruit. La seule nourriture que j’accepte est celle destinée à être jetée, ou celle qui l’est déjà. 100% de ma nourriture aurait été gaspillé. Je ne choisis pas ce que je mange, je mange souvent cru, et des aliments souvent abimés, mais à ce jour je n’ ai jamais été malade, et j’ai eu de quoi manger tous les jours, même si parfois ce n’ était que du pain.

J’ai appris à ne pas mélanger les légumes et les fruits, et à faire de bons assortiments, il arrive souvent que, de par la route et la météo,  des fruits bien mûrs se transforment en compote et des légumes en soupe.
J’ai récemment trouvé un moulin à poivre, ce qui rajoute de la saveur, en revanche, je ne peux pas saler mes aliments.
Je suis arrivé à la moitié du chemin à Wuzbourg après plus de 2000 kilomètres, (2086) contre 1505 qui étaient prévus.DCIM101GOPRO
Si j’ arrive à trouver suffisament de nourriture, c’est parceque les pays industrialisés sont suffisament riches pour se permettre de jeter des tonnes de nourriture encore consommable. Je trouve des aliments jetés juste parceque l’ emballage est mouillé ou abimé, des sachets de fruits à la poubelle si un des fruits est abimé, des yaourts, du fromage, ou autres produits jetés à cause de dates limites de consommation incohérentes. Et beaucoup de fruits dont personne ne veut dans les marchers et les épiceries. Jusqu’á présent je n’ ai pris  qu’un seul repas non végétarien.
copyright Marlous van der Sloot
copyright Marlous van der Sloot
copyright Marlous van der Sloot
copyright Marlous van der Sloot

Récupérer les aliments dans les poubelles n’ est pas une bonne solution pour lutter contre le gaspillage, ces aliments ne devraient jamais y arriver; mais c’est la seule méthode que j ai trouvée pour tenter de dénoncer ce fléau qui affame des millions de personnes, qui nuit à notre environnement et gaspille des milliards d’euros et autant de travail.


Je souhaitais réaliser une petite vidéo. Dans le magasin apple de Wuzbourg, ils ont accepté que j’utilise un ordinateur aussi longtemps que nécessaire , mais je ne savais pas qu’ ils avaient une nouvelle version du logiciel (imovie). Je connais bien l’ancienne version, mais impossible de comprendre la nouvelle en Allemand…

 La vidéo attendra sans doute mon retour.
Merci  à tous ceux qui m’ont envoyé des messages ou des commentaires, et désolé s’ il y en a, à qui je n’ ai pas répondu, j´en loupe parfois.

Merci aux classes que j’ ai rencontrées ou eues au téléphone.

Et surtout merci aux commercants qui ont préféré me donner, plutôt que de jeter les aliments abimés qu´ils ne parvenaient pas ou ne pouvaient plus vendre à leur clientèle.

Merci à tous.

DSC02994

5 réponses

  1. Dominique H
    |

    Bon courage pour la deuxième partie de ton aventure ! Dominique H.

  2. Anne
    |

    Bonjour Baptiste,
    j’ai connu votre projet par une émission de radio et j’ai ainsi pu vous suivre depuis le début grâce à votre blog!
    Votre projet est très admirable, j’espère qu’il sensibilisera toutes les personnes que vous avez pu croisées et celles qui ont entendu parler de vous.
    Merci de nous faire partager cette aventure!
    Bon courage pour la 2ème moitié de votre périple!

  3. Fanny
    |

    Bravo Baptiste !!!
    Petit clin d’œil de La Rochelle pour te féliciter de ton initiative, de ton combat, de ton courage… Comme beaucoup, je suis impressionnée. A bientôt ! Bonjour à l’Allemagne!
    Fanny (Sup de Co La Rochelle)

  4. Odile
    |

    Bravo Baptiste pour cette belle initiative qui nous permet de mesurer l’ampleur de ce gaspillage absurde.
    Je lis votre blog depuis votre départ, tous mes encouragements pour la suite!

    Une mamie de Toulouse

  5. AGNES
    |

    « J’ai appris à ne pas mélanger les légumes et les fruits, et à faire de bons assortiments » : que voulez-vous dire par là ? et pourquoi ne pas mélanger légumes et fruits ?
    J’aurais voulu savoir aussi, au sujet de la petite communauté qui vit dans la forêt : veulent-ils vivre en dehors de la civilisation ? vivent-ils de cueillette ?
    Je découvre votre blog aujourd’hui ; bravo !
    L’idée d’aller expliquer votre action dans les écoles est super ! L’aviez-vous conçue et préparée avant votre départ ?
    Bravo !

Répondre