Berlin – Poznan

with 6 commentaires

DCIM101GOPRO DCIM101GOPRO DCIM101GOPRO DCIM101GOPRO DCIM101GOPRO DCIM101GOPRO DCIM101GOPRO  DCIM101GOPRO DCIM101GOPROimage

Ça n’a pas été difficile de trouver à manger à Berlin, les habitants sont très sympas, et donc les employés aussi. Récupérer des aliments dans les poubelles est courant, ça ne dérange même pas les employés qui vont jusqu’à indiquer l’heure à laquelle ils y introduisent les aliments « invendables ».

J’ai passé les 4 nuits chez Arnaud, ami depuis le début de nos études, on a également été colocataires en France et en Chine. Il m’a accompagné faire les poubelles, ça l’a beaucoup surpris d’y trouver autant de nourriture et s’est décidé à revenir y jeter des coups d’œil avant de faire ses courses.
Une sandwicherie et pâtisserie a également accepté de me donner une partie des invendus. Une heure avant la fermeture ils font tout à -50% puis jettent ce qui reste. Ça n’a pas été aussi simple partout, dans une autre enseigne une employée me parlait en Allemand en faisant signe avec ses doigts « money money », alors qu’elle avait lu le texte sur mon projet. En cherchant une poubelle derrière le comptoir pour lui montrer, j’ai aperçu un grand sac poubelle déjà à moitié rempli, et je le pointe du doigt, mais rien à faire… Je ne comprenais pas ce qu’elle disait mais c’était quelque chose comme « pas d’argent, pas de croissant ».imageArnaud m’a accompagné le premier jour en direction de la Pologne, on a roulé tranquillement. Le midi nous avons fait une pause pour se baigner dans un lac, puis l’après-midi nous avons continué la route en s’arrêtant ici et là, derrière les supermarchés. Arnaud n’en revenait pas de la quantité de fruits et de légumes, on a même trouvé un pot de miel 🙂 du chocolat, et des abricots secs!
Puis s’arrêtant prendre un café, Arnaud explique mon projet à une boulangère qui veut absolument me donner quelque chose, elle admet qu’ils jettent au quotidien et veut me donner un beignet. Mais elle ferme dans plus d’une heure et je lui dis qu’elle peut encore le vendre. Elle n’a cessé d’insister pendant tout le temps où Arnaud buvait son café, finalement elle reviendra avec une demie douzaine de tartines avec œufs ou jambon, en disant qu’elle ne les vendrait jamais dans l’heure. Je n’aurais jamais accepté avant, mais j’ai déjà dépassé les 3000 km, et je les partagerai avec Arnaud, alors même si elle en avait vendu 1 ou 2, les autres auraient fini à la poubelle.image
Le soir nous avons campé et festoyé, nous avions de tout : gâteaux apéritif, saucisses, fromage, pain etc…
Le lendemain j’ai passé la frontière polonaise, avec la peur que ça se passe comme en République Tchèque. Mais quelques dix kilomètres plus loin, je trouve un supermarché avec les poubelles accessibles, puis en l’ouvrant, j’y découvre la même chose que partout ailleurs : des aliments ! Encore bons à la consommation !
J’ai passé la nuit chez Alexandra et sa famille, qui ne comprenaient pas vraiment pourquoi je refusais leur nourriture, et encore moins comment je refusais la bière.DCIM101GOPRO
Le jour suivant je me suis mis en direction de Poznan, devant y arriver deux jours plus tard, mais étant donné les bonnes conditions météorologiques, avec l’énergie du miel, du chocolat et de la vingtaine de bananes trouvés en cours de route, j’ai fait les deux étapes la même journée.
J’ai demandé dans quelques points de vente, et un jeune homme qui parlait anglais a traduit ma requête à sa collègue qui est partie voir s’ils avaient quoi que ce soit. Elle est revenue avec un sac plastique contenant 7 gros yaourts et trois petits roulés à la viande.image
Puis à quelques kilomètres du centre, j’ai encore trouvé des poubelles pleines, derrière un petit supermarché.
Il me reste encore quelques 350 kilomètres pour arriver à Varsovie, ce n’est plus beaucoup, et la progression en Pologne se passe plus facilement que je m’y attendais.je ne peux pas ajouter les autres photos…image

6 réponses

  1. Anne
    |

    Bravo Baptiste, vous êtes bientôt arrivés à votre destination finale!
    C’est incroyable toute cette nourriture gâchée…
    J’espère que votre projet sera entendu par les tous gens que vous avez croisés ou qui ont entendu parler de vous!
    Bon courage pour les derniers km et encore bravo pour votre démarche!

    Anne

  2. Céline
    |

    La présentation que vous avez faite au lycée Sainte Marguerite témoignait de votre détermination. Je vois au travers de votre blog qu’elle reste intacte face aux difficultés. Votre aventure passionnante est jalonnée de belles rencontres grâce à votre sens des relations humaines et à votre conviction pour cette cause ! Je vous adresse tous mes encouragements en espérant pour vous un maximum de retombées positives pour faire avancer la lutte contre le gaspillage alimentaire

  3. brigitte Lenfant
    |

    salut Baptiste,
    c’est toujours intéressant de suivre ton blog , on voit que les kilomètres peuvent être plus ou moins faciles à endurer … tu fais beaucoup parler de toi , tu sais ? les personnes sont toujours intriguées par ton projet dans un premier temps , puis ils y adhèrent avec beaucoup d’intérêt ; espérons que les déchets alimentaires dans les poubelles vont baisser !
    bonne fin de parcours !
    Brigitte

  4. Clothilde Mauvais
    |

    Bonjour,
    C’est avec intérêt que je découvre votre démarche.
    A propos du fait de refuser de la nourriture que les gens veulent vous donner, est-ce que ça n’a pas limité, ou impacté sur la rencontre? Offrir un café ou de la nourriture et la base de l’hospitalité.
    J’aimerai connaître votre impression sur ce sujet,
    Cordialement,

  5. racha
    |

    Je trouve votre aventure unique je veux bien vous rejoindre dans la prochaine si vous faîtes une carre je suis contre le gaspillage surtout il ya même des gens sans emploi ni logement ont pas le droit de toucher les contenirs des super marché le prouve qu’il ya deux jeunes ont été juger au trubunale de monpellier que sur votre voyage ils vous invitent à l’heure de dépôt de la nourriture.

  6. Smitha83
    |

    That is some inspirational stuff. Never knew that opinions could be this varied. Be certain to keep writing. ceadaaeegcfcgdac

Répondre