Bien arrivé jusquà Orléans

with 4 commentaires

Merci à tous d’être venus au départ devant Notre Dame ! Je n’étais pas forcément bien réveillé mais cela m’a fait énormément plaisir de vous voir ou revoir, et désolé pour les gens que je n’ai pas reconnus, mais passé 10 ou 15 c’est compliqué;) je ne suis déjà pas physionomiste.
C’était très agréable d’avoir les sponsors parisiens: merci Phénix, MLA Conseil, IDEC Groupe. Une nouvelle entreprise rejoint l’aventure, il s’agit de Mansar, qui travaille dans l’alimentaire. Vous pouvez avoir plus d’informations sur ces groupes. Je tiens vraiment à remercier les personnes derrière les logos, de porter le projet et de défendre également les valeurs de celui-ci. Merci Bertrand de MLA, Jean, Laura, Sandrine. Merci au parrain Jean Gabriel Chelala d’être venu et d’avoir un peu rassuré les gens.

image

Vous pouvez trouver sur Facebook La faim du monde 2017, des vidéos du départ dont le témoignage de Patrice Lafargue. Encore merci à lui pour toute l’aide et son soutien, merci à la team de mer et média principalement Fabrice pour les super communiqués de presse.

Après le départ, la première étape s’est bien passée, il a fait froid, je me suis perdu, c’est ça le vélo en région parisienne… Ce n’est pas la Belgique ou les Pays Bas. Mais j’avais de quoi manger, et en arrivant à Etampes j’ai pu trouver une boulangerie qui a accepté de me donner les restes, à la fermeture, plutôt que de les jeter.

image
Je suis bien occupé, en plus des étapes et de l’ organisation de la suite, j’ai dû commander, en urgence, quelques  » trucs » dont je pensais pouvoir me passer, après un vol, une semaine avant le départ.

image
La deuxième étape était un peu plus longue et plus froide. L’avantage du froid est qu’il conserve mieux les produits frais, en revanche je n’ai pas pu manger de pommes ou poires tant elles étaient congelées, et j’avais des glaçons dans mes gourdes… pas pratique. Et par manque de temps pour aller récupérer de la nourriture, je vais devoir tenir jusqu’à Tours avec des viennoiseries un peu sèches mais encore très bonnes. Enfin j’ai aussi récupéré 2 petites salades qui sont fabriquées un jour et jetées le lendemain si personne ne les a mangées. Ça a peut-être l’air dur, c’est vrai que c’est moins confortable que dans un bureau au chaud, ou dans une voiture, mais il y a beaucoup de moments agréables, quand la pluie s’arrête, quand j’arrive dans la ville en fin de journée, après 50 km de campagne, et trouve un endroit où me mettre au chaud, et quand je finis par trouver quelqu’un qui préfère me donner les aliments qui iraient à la poubelle. D’ailleurs un grand merci aux employés d’avoir pris le risque, hier, et d’avoir fait cela à l’abri des caméras pour éviter les ennuis.

image
Aujourd’hui j’essaie de monter une petite vidéo pour vous donner des « News » d’une autre manière. En somme, que ça se passe bien ou mal, l’important est que ça se passe, et je me console chaque fois en me disant que ça finira par marcher, que tous ces coups de pédales permettront de réduire le gâchis.

Bises et encore merci à tous!

image

image

4 réponses

  1. catherine dallet
    |

    Bonjour Baptiste,

    Peut-on avoir une alerte quand il y a un nouvel article sur ton blog ? Si oui, comment faire ?

    Bonne route !

  2. Baptiste
    |

    oulala je ne sais pas faire 🙁

  3. danslespoubelles
    |

    Salut Baptiste et bon courage pour ton voyage 🙂 Que ta route soit pleine de rencontres et que les poubelles soient bien garnies !

    @Catherine : voici le flux RSS du blog de baptiste : http://lafaimdumonde2014.com/feed/

    Il faut ajouter ce flux RSS dans Outlook ou Google Chrome, etc.

    Extension pour Google Chrome : https://chrome.google.com/webstore/detail/rss-subscription-extensio/nlbjncdgjeocebhnmkbbbdekmmmcbfjd

  4. Baptiste
    |

    merci 🙂

Répondre